BLA BLA

SOPK – PMA – IAC

Si ces sigles vous disent quelque chose c’est que vous faites partie de la merveilleuse famille des individus infertiles car, généralement, ce sont des termes qui laissent le commun des mortels interdits (ma maman ne savait pas ce qu’est un follicule!). Si vous êtes de ces chanceux ignorants de la science de la reproduction, vous comprendrez mieux ci-dessous.

JE VOUS DIS (PRESQUE) TOUT
• A lire sans hésiter !!, BD JEUNESSE

Enola Holmes – Romans / Bds / Film

Présentation de la bibliographie
Enola Holmes

« Enola Holmes » est une saga qui a d’abord émergé sous forme de romans chez la maison d’éditions Nathan, en France, ceci sous deux premières éditions qui datent des années 2007-2009. Oui, je vous devine en train de calculer, il aura fallu 11-13 ans à l’autrice Nancy Springer pour que sa saga reçoive la reconnaissance méritée. Patience patience…

La saga compte 6 romans au total, parus chez Nathan, écrits par Nancy Springer, illustrés par Raphaël Gauthey et traduits par Rose-Marie Vassallo (traductrice de « Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire »).

  • Tome 1 : La Double Disparition
  • Tome 2 : L’affaire Lady Alistair
  • Tome 3 : Le Mystère des Pavots Blancs
  • Tome 4 : Le Secret de l’Eventail
  • Tome 5 : L’Enigme du Message Perdu
  • Tome 6 : Métro Baker Street

Vous pouvez retrouver le Tome 1 à l’achat ICI (et les autres romans + BDs)

Mon avis sur la BD !

J‘ai découvert cette saga il y a un peu plus de 2 ans en lisant le premier tome sous le format bande dessinée par Serena Blasco, paru aux éditions Jungle. Idem Tome 1 dispo ICI.
Séduite par les illustrations qui me font penser à des tableaux, des aquarelles, je me suis lancée et quelle belle surprise ! Mon coup de coeur pour les illustrations s’est confirmé et d’autant plus avec l’histoire ! L’enquête est prenante et j’ai vraiment adoré Enola, cette jeune femme forte qui doit déjouer les codes de l’époque et des hommes pour mener l’enquête, bref des messages féministes pour les jeunes filles/femmes comme je les aime ! Cette saga est un véritable coup de coeur pour moi ! Je la conseille très (trop !) souvent en librairie Haha !

Dernièrement vous avez sûrement vu passer « Enola Holmes » sur Netflix avec un très bon casting : Millie Bobby Brown, Henry Cavill, Helena Bonham Carter, entre autres… De quoi faire tourner les têtes ! Du moins, ça a été le cas de la mienne !
Il y a quelques semaines, un client est venu à la librairie et je lui ai conseillé le Tome 1 pour son enfant. Il m’a alors annoncé qu’il avait vu passer la bande annonce sur Netflix ! De suite je me suis précipitée sur youtube et nous avons regardé la vidéo ensemble ! J’étais prête pour regarder le film (oui, ce n’est pas une série!) dès sa sortie !

Un film et non une série comme imaginé. Un très beau casting, une réalisation dynamique et parfois déroutante quand Enola s’adresse directement à nous. C’est prenant, les costumes sont sublimes, l’univers nous transporte. Enola est une jeune femme forte qui ne se laisse pas marcher dessus malgré une amourette qui prend le dessus. Sa maman est démontrée féministe ayant abandonné son enfant, mais la fin retourne totalement cette idée d’abandon. A découvrir !


J’espère que cette petite présentation vous aura plu et qu’elle vous aura donné envie de découvrir cette histoire soit par les romans, les bande dessinées ou le film.
Les liens vers le site Entrée Livres, ce n’est pas une affiliation, c’est la librairie pour laquelle je travaille 🙂
Si vous avez des questions, si vous souhaitez me donner votre avis, comparer les supports, ça sera avec plaisir !

• Livre dévoré, YOUNG ADULT

Michel Bussi – N.E.O

PKJ / 512p / Octobre 2020 / 19.90€ / Achat ICI
Ouvrage reçu dans le cadre de mon travail

Tome 1 Immersif !
-> La Chute du Soleil de Fer

Résumé :

Dans un monde où les adultes ont disparu, il existe deux refuges pour les deux bandes rivales qui ont survécu au cataclysme : le tipi et le château. Les uns chassent pour se nourrir, les autres vivent reclus et protégés. Bientôt, une étrange maladie fait peser un risque de famine sur le clan du tipi, le privant de ses proies. Et si ceux du château étaient à l’origine de cet empoisonnement ? L’heure de la confrontation est venue : la guerre entre les deux tribus peut-elle encore être évitée, alors que la nature est plus menacée que jamais ? Zyzo, l’espion au grand cœur du tipi, et Alixe, la reine du château, sauront-ils unir leurs forces pour déjouer les mystères, les intrigues et les trahisons ?

Michel Bussi vous le connaissez très probablement pour ses ouvrages qualifiés en « polar » avec une certaine incertitude avec « Littérature générale » pour les trouver chez votre libraire préféré ! Sans compter ses ouvrages jeunesse pour les plus petits sous forme d’albums.
Cette fois-ci, Michel Bussi décide de conquérir le rayon dit « Young-Adult » avec sa première saga ! Un projet qu’il a dans la tête depuis ses 20 ans. Je ne saurai dire si cela fait longtemps pour ne pas juger de son âge actuel bien sûr 🙂 mais cela fait quelques années en effet !

Dans ce Tome 1, nous découvrons un monde où les adultes n’existent plus et où tous les enfants ont 12 ans. 
Deux clans vont s’affronter, les enfants du château (le Louvre) contre ceux du tipi (Tour Eiffel). Vous l’aurez compris, l’histoire se déroule dans un Paris post apocalyptique.

Tout oppose ces deux clans et quand un membre d’un clan s’introduit chez l’autre, de nouvelles perspectives sont envisagées mais non validées par tous les enfants et une révolte va survenir.
Des événements étranges se produisent créant de nombreux chamboulements.

C‘est un Tome 1 fort en rebondissements avec des personnages attachants, aux caractères affirmés, d’autres au profil typique de « méchants ». Des secrets, des complots, des alliances viendront agrémenter la lecture. Tout ceci combiné avec le style d’écriture de l’auteur qui nous plaît, le tout rend l’histoire très prenante.

Bien sûr, comme je suis assez chiante pointilleuse, surtout pour le public de jeunes, il y a quelques bémols.
Comme c’est un ouvrage young-adult, un des ingrédients indispensables c’est la romance et une romance va émerger pour combler nos cœurs.
Certains dialogues peuvent paraître enfantins mais cela peut s’expliquer par l’âge des personnages. Mais paradoxalement, il y a un détail qui m’a titillée tout du long et cela ne va pas avec cette idée de « jeunes de 12 ans ». Je mets le texte en blanc comme ça vous ne serez pas spoilés mais ceux qui l’auront lu, donnez moi votre avis : un personnage est hypersexualisé, sur ses seins « développés pour son âge », joue de sa séduction, sa manière de s’habiller est décrite. Ces jeunes ont 12 ans… Fin.

Malgré cela, j’ai été happée par l’univers dystopique, entre survie, respect de la nature, respect des animaux et le numérique. Il y a des messages importants sur l’écologie et la société actuelle et ce vers quoi nous tendons, les liens entre les individus comme une étude sociologique.

Comme l’auteur a aimé le spécifier en interview, il y a quelques codes très « Harry Potter » (pavillons, tournoi) insérés dans un autre univers, qui rendent la lecture haletante et laissent imaginer de nombreuses péripéties par la suite !

Un test validé pour cette première expérience young-adult pour Michel Bussi !