• Lecture très plaisante, CHRONIQUES

Anna Gavalda – La Consolante

  • Edition : J’ai lu
  • Prix : 8,40€
  • Pages : 635
  • Date de parution : avril 2010

Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d’une femme qu’il a connue quand il était enfant et qui incarnait pour lui un univers bien différent de sa famille petite-bourgeoise : un univers de folie, de passion, de douleur même, un univers vivant. A l’annonce de cette nouvelle, il bascule dans l’angoisse et le chagrin. Il perd pied. Dans son couple, dans son travail, dans ses certitudes… jusqu’à ce que sa rencontre avec la lumineuse Kate change sa vision du monde.

Charles est architecte. Il a rencontré sa femme, Laurence, quand il faisait les plans de sa nouvelle chambre à elle et à son ex-mari. Ils ont couché ensemble dans la chambre en travaux et elle lui a avoué vouloir un autre père pour sa fille Mathilde. Ainsi Charles, Laurence et Mathilde forment une famille heureuse et aisée. Enfin, jusqu’à ce que Charles se rende compte qu’il préfère voyager plutôt que de voir sa femme.

Lors de l’anniversaire de celle-ci, Charles apprend la mort d’Anouk, la mère d’Alexis, son ami d’enfance dont il n’a plus de nouvelles depuis longtemps. Ne sachant pas la raison de la mort d’Anouk, il décide de rendre visite à son fils. Nous comprenons alors la relation ambigue qu’il existait entre Charles, jeune garçon et Anouk, maman tourmentée.

Durant son escapade en Province chez Alexis, dans une famille guindée, il entrevoit au détour d’un pont, une demeure étrangement fabuleuse. Il y découvre la joie de vivre, une vie simple, des petits plaisirs de la vie. Et il apprend à vivre, à profiter de la vie à travers ces animaux, ces paysages, cette atmosphère, ces enfants et Kate, l’héroïne de ce monde à la Robinson. Prenant conscience de tout ce qu’il a manqué jusque là, il décide de laisser derrière lui Laurence et sa cuisine parfaite, trouve un moyen pour travailler avec plaisir, loge dans un nouvel appartement sur Paris et décide de conquérir le coeur de Kate et d’être à ses côtés le plus souvent possible, ainsi que de ses enfants. Mais lui ouvrira t-elle les portes de son paradis ?

Une histoire vibrante. Je me suis attachée aux personnages (enfin surtout à ceux appartenant à sa nouvelle vie). Devant un tel changement, nous pouvons nous dire qu’il est tellement facile de tout plaquer pour prendre sa vie en mains et faire ce qu’il nous plaît vraiment. Néanmoins il faut beaucoup de courage et le coup de pouce qui fait tout basculer, ici c’est grâce à Claire, sa soeur.

Je ne sais pas pourquoi, mais ce livre m’inspirait toujours une lecture de cours de français, mais en fait pas du tout et si seulement.. haha. Je l’ai donc acheté croyant que ça allait être ennuyant… et je me suis faite piégée dans ces 635 pages, en ayant du mal à m’en sortir ! Je trouve le style d’écriture d’Anna Gavalda vraiment parfait, merveilleux. Il nous permet de nous prendre dans l’histoire, de ressentir les sentiments du personnage et de vibrer en même temps. Des phrases sans verbes, exclamations, interrogations, retours à la ligne, accumulations, énumérations, chapitres en italique, les jeux de mots anglais-français, etc.

J’ai adoré. A lire, vraiment !

Publicités

2 thoughts on “Anna Gavalda – La Consolante”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s