• Lecture très plaisante, CHRONIQUES

Candace Camp – Le château des ombres

 

 

Tome 2 de la saga « Aincourt’s hearts ». Je n’ai pas lu le Tome 1.

 

  • Edition : Harlequin, collection Jade
  • Prix : 10,95€ (livre prêté)
  • Pages : 411
  • Date de parution : 2006

Un château isolé. Un meurtre. Neuf suspects potentiels…

Angleterre, 1834

Désespéré par la mort accidentelle de sa femme et de leur petite fille, lord Cleybourne attend Noël, date anniversaire de la tragédie, pour mettre fin à ses jours. Il en est empêché par l’arrivée inopinée chez lui de la jeune Gabriella, fille de feu son meilleur ami, et de miss Maitland, sa préceptrice, qui lui explique vouloir mettre en sécurité l’adolescente dont la vie serait menacée… Le duc se résigne à les accueillir quand une tempête de neige, paralysant les routes, le contraint à loger d’autres fâcheux : parmi eux, un ministre du culte libertin, le révérend Radfield; lady Vesey, une vénéneuse courtisane; miss Pargety, vieille demoiselle acariâtre, miss Woods, vivante énigme à l’accent exotique, et lord Kestwick, un arrogant aristocrate. L’atmosphère, déjà tendue, s’envenime encore quand se produit une série d’effractions sans vol apparent. Persuadé d’héberger un singulier cambrioleur, lord Cleybourne mène l’enquête. Mais l’affaire tourne au drame quand miss Woods est retrouvée assassinée…

Très long résumé qui en dit déjà beaucoup. L’histoire se passe donc en 1834 en Angleterre dans le Yorshire. J’apprécie beaucoup le style d’écriture avec des expressions très soutenues, adaptées à l’époque. Je suis vite rentrée dans leur manière de vivre, de plus j’adore les lord, duc et autres titres anglais donc ça m’a passionnée. Le château y est aussi pour beaucoup, je me suis imaginée dans les pièces, habillée de jupon, à faire la courbette au lord et gérer les soubrettes. Je crois que je me suis sentie d’avantage proche de Jessica (miss Maitland), qui est un personnage très attachant de part son histoire, son physique, son caractère, sa détermination et sa relation amoureuse relativement attendue quand même… Ainsi je me suis énamourée de lord Cleybourne et de son esprit déchiré.

En ce qui concerne le meurtre, le cambrioleur et autres canailles, je me suis crue dans Cluedo et j’ai du y jouer une fois… J’ai trouvé la mise en scène très bas de gamme telle une vieille série télévisée lors d’Halloween. C’est gentil, ça nous prend quand même à vouloir savoir la fin, oulala un frisson, ça se finit bien et voilà. J’ai été beaucoup plus passionnée par la relation amoureuse inattendue-mais-attendue.

Est ce que je conseille ce livre ? Je dirais que j’ai apprécié le lire car comme l’auteure je suis fascinée par la monarchie britannique et ses relations orchestrées. Sinon l’histoire de meurtre vient tout doucement et s’étend longuement. Je me suis presque ennuyée mais la relation quasi secrète était là. Ouf. A part ça, en ce qui concerne la réputation de Jessica, c’est peut-être le seul point que je n’ai pas vu venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s