Barbara Taylor Bradford – Quand le destin bascule

  • Edition : Belfond
  • Prix : non indiqué (livre prêté)
  • Pages : 336
  • Date de parution : 1987

Orpheline à quatorze ans, Audra est obligée de travailler comme aide-infirmière dans un hôpital du nord de l’Angleterre. Malgré la pauvreté, les épreuves, les chagrins, elle va tout faire pour arracher au sort contraire sa part d’amour et de bonheur.

L’énergie d’Audra, son courage, sa force se retrouveront chez sa fille, Christina, qui rêve de devenir une artiste célèbre, puis chez sa petite-fille, Kyle, aussi belle qu’indomptable et qui entend, comme sa grand-mère et sa mère avant elle, choisir librement sa vie et faire plier le destin à sa volonté.

Le résumé met bien en évidence les trois personnages principaux : Audra, la grand-mère, Christina la mère et Kyle la fille. Seulement des femmes. Trois générations. Le livre est bien délimité comme tel avec trois parties pour chaque femme. Je ne vous raconte pas ce qui se passe mais tout commence par Audra pour finir par Kyle et le lien entre les trois femmes.

Je pense que c’est la première fois que je lis un livre aussi descriptif et réaliste dans le sens où l’auteure raconte trois vies, des vies qui auraient pu être les nôtres. Elle parle de leurs moindres faits/gestes et en détails, mais pas seulement. L’auteure par ce mode d’écriture souhaite mettre en valeur ces trois femmes, leur personnalité et leur vie. J’ai l’impression que ce livre veut faire honneur aux femmes, leur offrir une mise en lumière. A travers ces histoires, nous pouvons observer leurs sentiments, tourments, regrets, envies… les suivre durant toute leur vie : leur enfance, adolescence, leur vie de femme, de mère… Nous pouvons observer leur courage, détermination, combat pour faire valoir leurs choix tant au niveau personnel que professionnel.

Pour mettre les femmes en valeur, l’auteure a donc décidé d’utiliser la description. Je n’ai pas l’habitude de ce genre d’écriture et j’ai été assez surprise au début. Ce genre d’écriture rend le rythme de l’histoire assez lent. Il n’y a pas vraiment de rebondissements, il ne faut pas s’attendre à du suspense.

Aux premiers abords, j’étais assez réticente en me disant que je m’ennuyais. Finalement c’est un style reposant qui prône l’observation, les sentiments et c’est dans un sens une grande bouffée d’oxygène dans ce monde de fantastique Haha !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s