• A lire sans hésiter !!, CHRONIQUES

Paul Bonnecarrère – Par le sang versé, la Légion Etrangère en Indochine

La vidéo bug, désolée, filmée avec ma webcam..

« Par le sang versé » est un livre historique racontant de grands moments de la Légion Etrangère en Indochine par Paul Bonnecarrère, correspondant de guerre.

« Etrangers devenus fils de France non par le sang perdu mais par le sang versé » tels sont, dans le poème de Pascal Bonetti, les soldats de marbre, qui forment le plus prestigieux corps d’élite de l’Armée française : la Légion étrangère. Ancien parachustiste et correspondant de guerre, intime des troupes de chox, Paul Bonnecarrère a voulu écrire sur la Légion, si glorifiée mais finalement si peu connue, un livre pas comme les autres. Insolite. Violent. Vrai.

A partir des journaux de marche des unités et des témoignages d’une centaine de survivants, l’auteur reconstitue les combats où la Légion a versé le plus de son sang, ces douloureuses batailles d’Indochine qui lui coûtèrent plus de vies humaines que les deux guerres mondiales. Sans consession, dans un style vif et haletant, « Par le sang versé » raconte des faits d’armes qui jusqu’à présent n’étaient connus que de leurs seuls auteurs : la poursuite d’Ho Chi Minh dans la jungle du Sud-Tonkin; l’odyssée du train blindé qui gagna contre les viets la bataille du rail dans le Centre-Annam; l’enger de la R.C. 4, la route du sang qui tua un sur deux des hommes qui l’empruntèrent; la vie des postes perdus de la frontière de Chine qui apprirent aux jeunes armées du Viet-Minh à faire la guerre; la mort du 3ème Régiment Etranger à Cao-Bang où les parachutistes de la Légion sautèrent à mille pour ne revenir qu’à douze.

Livre de guerre implacable, « Par le sang versé » c’est la Légion à l’échelle des hommes. L’héroïsme, la souffrance, la tragédie – mais aussi la farce et la truculance – de soldats dont la mort est le métier.

Diverses citations de moments qui m’ont touché :

  • quand un soldat fait la classe aux autres soldats, ils doivent réciter les fables de la fontaine et copier des lignes comme « je dissipe mes camarades en jouant avec mes grenades pendant la classe »
  • quand les soldats sont confrontés aux jeunes soeurs « pourquoi elles ne traversent pas à poil, mon lieutenant ? On portera leurs fringues »
  • de l’émotion quand on apprend que le caporal Hermann et une jeune Annamite tombent amoureux et sont obligés d’attendre la fin de la guerre pour se marier faute de leur jeune âge. Néanmoins Hermann meure avant et Tung rentrera définitivement dans les ordres
  • la cohésion entre les Légionnaires quand par exemple trois d’entre eux volent de l’alcool, sans se faire prendre. Néanmoins leur chef découvre le pot aux roses. « grâce à vos conneries, j’ai dû faire un numéro de putain qui va me rester dans la gorge pendant des années. Et surtout, bande de couillons, vous avez pété un amortisseur de la jeep et c’est moi qui vais me cogner le cul pendant toute la route ! »
  • durant un massacre de viets, ils fouillent les corps et voici comment ils se parlent « et fernandez, apporte-moi le pognon que tu viens de râfler, répugnant chacal ! / il n’y a pas de pognon, mon capitaine, je cherchais des documents ou des armes / ce que tu vas trouver, c’est mon pied au cul, si tu ne m’apportes pas le fric ! / la moitié, mon capitaine »
  • durant un massacre d’autres viets, ils veulent intimider un village « prenez les têtes par les cheveux – dans un sourire béat, un légionnaire déclare « je ne peux pas, mon capitaine, le mien il est chauve ! / t’as qu’à lui passer les doigts dans les trous de nez … vous trouvez ça drôle, bande de sauvages ! / tout de même mon capitaine, c’est vous… »
  • pute ou messe voici la décision criée « Klauss, prévenez les hommes. Changement de programme, ils baisent maintenant, la messe après »

Je ne sais plus si je l’ai dit dans la vidéo mais l’équipe du Lieutenant Mattei (avec Ikewirtz, Clary, Oisling, Fernandez), m’a vraiment émue…

A lire donc, je vous le conseille fortement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s