Amélie Nothomb – Stupeur et tremblements

  • Editions : Le livre de poche / Albin Michel
  • Prix : 4,50 € (1€ en brocante)
  • Pages : 187
  • Date de parution : 2001

Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l’implacable rigueur de l’autorité d’entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie, sociale au pays du Soleil levant. D’erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu’au rang de surveillante des toilettes, celui de l’humiliation dernière.

J’ai souhaité lire un autre livre de l’auteure Amélie Nothomb. Après le fiasco de « Les combustibles » j’ai sauté sur l’occasion d’acheter « Stuper et tremblements » à une brocante. D’autant plus qu’une de mes professeures en avait parlé en cours. Autant vous le dire tout de suite, je n’ai encore pas adhéré à cette lecture. Tout le monde adore Amélie Nothomb mais moi franchement je n’y arrive pas…

Déjà, je suis tout le temps stupéfaite de la taille de ses livres et de celle de la police d’écriture. C’est limite scandaleux et quand je vois le prix de ce livre à la base : 4,50 euros, je le pense encore plus. Même si je sais que l’auteure ne reçoit qu’une infime partie de ce prix. Je dénonce tout le système des livres dans ce cas.

…tu as le droit de te suicider. Au Japon, nous savons que c’est un acte de grand honneur

Parlons du livre en lui-même maintenant. J’ai vraiment apprécié la mise en évidence des différences de culture, coutumes, comportements qu’il existe entre la Belgique (puisque l’auteure est Belge) et le Japon. Grâce à mon travail je savais déjà plusieurs détails mais j’en ai appris d’autres : c’est honteux de suer, l’âge maximum pour se marier est de 25 ans sinon la femme est « périmée » et quand un garçon naît, la tradition est de lui donner un prénom signifiant un verbe, comme ici « travailler = tsutomeru ».

J’aime découvrir de nouvelles cultures et ce livre nous présente brièvement quelques coutumes du Japon !

Néanmoins je trouve qu’Amélie Nothomb accuse les Japonais sur le fait qu’il la fasse régresser mais je pense qu’elle aurait subit la même chose en Occident. Son comportement est irrespectueux : la hiérarchie exige dans toutes les entreprises de ne pas répondre avec insolence à son supérieur. Egalement, je trouve le moment de dérapage dans le bureau, à se retrouver sous les ordures totalement incongru et ça décrédibilise tout.

Il ne faut pas croire que je n’aime vraiment pas Amélie Nothomb. J’apprécie beaucoup son écriture délurée et directe mais aussi les mots employés. J’en ai appris trois nouveaux : pusillanime (manquant de courage/de caractère), philologie (étude de la linguistique historique à partir de documents écrits) et gynécée (appartement des femmes dans les maisons grecques et romaines). Bref, je n’ai pas spécialement aimé ce livre mais je vais encore en lire d’autres de l’auteure pour consolider mon avis.

Publicités

4 réflexions sur “Amélie Nothomb – Stupeur et tremblements

  1. makinohyd dit :

    Mon tout premier livre d’Amélie Nothomb… Tout le monde arrêtait pas de m’en parler quand j’étais encore au lycée (donc y a longtemps maintenant lol). Et j’ai fait l’erreur de choisir Stupeurs et tremblements pour mon premier livre d’Amélie Nothomb… Qui ne fait pas partie de mes auteurs préférés faut bien l’avouer…
    J’ai lu deux autres livres d’elle : Acide sulfurique, et Le fait du Prince. J’ai beaucoup apprécie Le Fait du Prince, une écriture à son image bien sûr, et une histoire totalement irréelle, absurde, le genre de choses qu’on pense qui n’arrivera jamais, trop de coïncidences et pourtant j’ai vraiment aimé. Acide sulfurique c’est plutôt une grosse critique de la société d’aujourd’hui et de la télé-réalité et j’ai fortement l’impression que c’est une petite dystopie dans le fond… J’ai bien aimé aussi mais moins que Le fait du Prince.
    En tout cas je suis tout à fait de ton avis pour Stupeurs et tremblements. Amélie Nothomb décrie complètement le Japon jusqu’à ne le présenter que sous son mauvais jour… Alors qu’elle nous présente juste les points les plus négatifs au lieu de nous parler de la vie générale là-bas. Après certes y a beaucoup de suicides au Japon, trop de pression au travail mais le fait de se « rabaisser » entre guillemets au travail c’est pas quelque chose de mauvais là-bas, c’est juste que les japonais sont très polis, ont une autre vision de la hiérarchie qu’ils acceptent tout à fait et c’est aussi leur mode de vie. Qui est bien différent du nôtre ça c’est sûr, qu’on soit français ou belge. Je vois pas trop la différence pour comparer avec le Japon si on est belge ou français, parce qu’il y a pas énormément de différences entre la culture française et la culture belge au niveau du mode de vie en fait ^^’

    Bref, ouh là, je parle trop encore et j’suis désolée c’est même plus des commentaires que j’écris XD Bon tout ça pour dire qu’étant très passionnée par la culture japonaise, bah j’ai pas apprécié du tout ce livre ^^’

    • Noëlline dit :

      Pas de soucis pour ton long commentaire, ça fait plaisir 🙂
      Je mets les titres que tu as lu de cette auteure dans un coin de ma tête car je m’obstine à la lire alors que ça ne passe décidément pas… J’ai encore « Antéchrista » dans ma PAL et un autre mais impossible de m’en rappeler…
      J’aime aussi beaucoup la culture japonaise, je pense qu’on sait pourquoi on n’apprécie pas forcément ce livre haha !

  2. lulu dit :

    Je l’ai lu en deux heures dans un grand éclat de rire…

    Je n’ai pas lu beaucoup de ses livres, celui où elle raconte son enfance, que j’ai adoré, un où l’héroïne était une danseuse et un autre dans lequel elle avait une correspondance avec un soldat qui se disait super obèse.

    Bon, ben je crois que j’ai découvert un nouveau blog… Super, encore plus d’idées pour choisir mes livres (et j’ai déjà une de ces PAL…)!

    Bonne journée!
    lulu

    • Noëlline dit :

      Hej ! Bienvenue 🙂 ! Si tu as un livre à me conseiller d’elle n’hésite pas (j’en ai encore un ou deux à lire mais ils sont chez mes parents !)
      Le problème de la PAL je connais 😀
      Bonne année d’ailleurs 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s