Jean des Cars – La saga des Windsor

De l’Empire britannique au Commonwealth

[photo à venir]

  • Editions : Perrin
  • Pages : 410
  • Prix : 21,90€ (Fnac)
  • Date de parution : novembre 2011

Windsor ! C’est à la fois la plus grande forteresse du monde toujours habitée et le nom choisi par le roi George V en 1917, en pleine Première Guerre Mondiale, pour effacer la consonance germanique des souverains Saxe-Cobourg-Gotha alors que le Royaume-Uni se bat contre l’Empire allemand.

Mais qui aurait pu penser que ce nouveau patronyme, difficilement imposé, serait, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, synonyme d’un scandale sans précédent ? Edouard VIII ne règle que huit mois et abdique par amour pour une Américaine deux fois divordée, Mrs Wallis Simpson ! En renonçant au trône, le fils aîné de George V devient, le 11 décembre 1936, le duc de Windsor, charmeur et pacifiste, compromis dans ses relations bienveillantes à l’égard du régime national-socialiste. Et c’est son frère, courageusement parvenu à se débarasser de son bégaiement, qui lui succède sous le nom de George VI.

De l’Angleterre encore imprégnée du prestige de la légendaire reine Victoria au long règne d’Elizabeth II, de l’Empire britannique dominant le monde d’avant 1914 au Commonwealth des Nations, des gentlemen en chapeau melon au Beatles, de l’immense figure de Churchill au destin tragique de la princesse Diana puis au mariage de William et de Kate qui a séduit deux milliards de téléspectateurs, voici l’extraordinaire saga d’une lignée de monarques, de reines, de princes et de princesses dont les destins sont de véritables romans. Dans leurs joies comme dans leurs malheurs, ils continuent de fasciner par un unique mélange de traditions et d’audaces. Windsor ? Une passionnante synthèse britannique.

Tout d’abord je tiens à préciser que je suis passionnée par la monarchie britannique donc je ne sais pas si mon avis est vraiment objectif mais je pense qu’il l’est quand même assez pour vous le dire ! Juste une petite anecdote, j’ai acheté ce livre à la Fnac, au magasin directement, et c’était le seul livre de tous les livres sur la famille royale, restant. Je ne pense donc pas être la seule à apprécier la famille royale !

J’ai lu quelques livres sur la famille royale d’Angleterre, les « Mountbatten-Windsor » et celui-ci fait parti des meilleurs. Comme ce sont des faits historiques c’est assez compliqué de juger un livre par rapport à un autre puisqu’au fond ils reprennent tous les mêmes faits. Mais certains le font mieux que d’autres. C’est le cas de Jean des Cars.

Je suis née avec le Prince Harry et encore, je n’ai connu la famille royale qu’à la mort de lady Diana. Ainsi je ne connais que très peu ce qui s’est passé avant. J’ignorais tout de George V, George VI et de leur surprenante femme. Je connaissais le « mythe » du règne Victorien. Je le rappelle j’avais lu certains livres qui m’ont ouvert l’esprit sur ces personnes qui ont marqué l’histoire ! Grâce à « La Saga des Windsor » j’ai pu approfondir mes connaissances sur ce qui s’est passé il y a plusieurs années.

Car voilà l’une des grandes différences de ce livre : je n’ai lu le nom du Prince Harry et de Catherine Middleton qu’une fois et celui du Prince William deux fois. J’ai des livres qui leur sont consacrés et là j’ai été agréablement surprise de me focalier sur leurs ascendants. Pas que je m’en lasse mais j’ai trouvé ça vraiment intéressant de connaître également une plus grande partie de la lignée des Windsor.

Le livre est vraiment complet, du moins de mon point de vue, car ça peut toujours l’être davantage. Quand l’auteur parle de George V et George VI, il n’énonce pas seulement leur date de naissance, le nombre de joyaux qu’ils avaient et leur mort. Il met en avant également leur courage, ce qu’ils ont fait durant les deux Guerres Mondiales, les détails de celles-ci tout comme leurs relations avec leur famille, amis, femme, leurs envies, passions et convictions.

Ceci n’a rien à voir avec le travail de l’auteur, mais avec l’Histoire : j’étais au courant de l’abdication du Duc de Windsor (frère aîné du roi George VI) mais je ne savais pas que son besoin à lui et à sa femme Wallis, de plaire et de pouvoir étaient aussi fort. J’ignorais aussi qu’ils avaient eu des comportements plus que douteux avec Hitler et autres bonhommes nazis. Ils étaient vraiment déplacés et bizarres… A s’en tirer les cheveux !

Au niveau de la présentation du livre : la première de couverture est horrible avec ce montage mais en même temps que mettre si ça concerne toute la monarchie ? Leur écusson ? Qu’importe, moi j’achète car je sais qui ils sont mais ça ne doit pas donner envie à des novices. Sinon le point que personne ne doit oublier : la généalogie, Jean des Cars ne l’a pas oubliée, car franchement entre leur nom qui se ressemblent, leur changement de nom, c’est difficile de s’y retrouver au début ! Enfin, au milieu du livre il y a 12 pages de photos en papier glacé !

Si vous n’êtes pas un minimum passionné par la monarchie ou que vous n’avez cette petite envie de la découvrir, n’essayez pas, vous allez vous ennuyer…! Le point que j’ai retenu c’est que la monarchie n’est pas juste là pour faire la belle, durant les Guerres Mondiales George V et VI ont chacun joué un très grand rôle. Et autre exemple, la famille royale paye des impôts ! J’en suis même venue à me dire que faire partie de la famille royale n’est pas une partie de plaisir, certes il y a beaucoup d’argent à la clé mais il faut offrir sa vie à la monarchie, c’est une dévotion complète. Bref, j’ai vraiment bien aimé ce livre 🙂

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s