• Lecture très plaisante, CHRONIQUES

Kito de Pavant – Le plus grand navigateur de tout l’étang

  • Edile plus grand navigateurtions : Télémaque
  • Prix : 19,50€ (livre prêté)
  • Pages : 239
  • Date de parution : 2012
  • Où le trouver : Lalibrairie.com
  • Ma note sur Livraddict : 14/20

C’est l’histoire (et les histoires) d’un homme qui, depuis plus de 40 ans, navigue même quand il est sur le plancher des vaches.

A l’heure de s’embarquer pour un nouveau défi avec le Vendée Globe, Kito de Pavant, navigateur au long cours, marin d’eau douce ou agitée de tous les océans de la planète, nous livre les clés de son parcours et de ses rencontres avec les bateaux et les hommes.

Si ma grand-mère ne me l’avait pas prêté (elle me donne au hasard des livres, je ne les choisis pas), je ne l’aurait jamais lu !

_/) <- un voilier !

La maison d’éditions Télémaque m’était inconnue, de « lecture », pas de nom. J’en avais entendu parler mais je n’avais jamais eu l’occasion de lire leurs parutions. J’ai été agréablement surprise par la qualité du livre : un format entre celui des France Loisirs et grand format, un grain de papier qui semble écologique (dites moi si je me trompe), une belle et originale police d’écriture, une mise en page parfaite et de nombreuses photos. Un très beau livre à garder précautionneusement dans sa bibliothèque.

P1020470

Par contre, j’ai tiqué sur le titre. Je me suis dis que le bonhomme qui a écrit ce livre ne se prenait pas pour n’importe qui (j’ignorais totalement qui est Kito de Pavant) mais en fait ce n’est pas du tout ça. La signification du titre est expliquée rapidement dans le livre, et finalement c’est assez rigolo ! Rigolo ? Oui car ce livre regorge d’humour, ce qui rend la lecture d’autant plus facile !

Je suis surprise par cette facilité de lecture car je m’attendais à tomber dans un gouffre de points techniques pour expliquer le monde de la voile. Certes, il y en a car ce sont les termes habituels pour parler de ce domaine, sinon ça n’aurait aucun sens. Je ne vais pas vous lister tous les termes car les anecdotes sont tout de même compréhensibles.

Les vagues commençaient à déferler tandis que mon équipier continuait à nourrir les poissons

Preuve que les termes techniques ne sont pas omniprésents car Kito de Pavant parle de sa passion à travers ses voyages. Le livre est écrit sous forme de carnets de route (en grande partie) qui nous font voyager : nous découvrons les lieux où il est allé, les cultures de ces pays, les Histoires, des recettes. Le lecteur apprend beaucoup de choses et c’est beaucoup plus plaisant à lire !

J’aime naviguer en solitaire. Est-ce normal quand on fonde une grande famille comme la mienne ? Il faut vivre avec ses contradictions

Petits bémols : quelques fautes de frappes (bon pas beaucoup, j’exagère) et surtout une lecture fluide durant les 3/4 du livre qui capote sur le dernier quart à cause de l‘ordre chronologique qui est chamboulé ; je m’y suis perdue.

Cette chronique a été écrite par une personne novice dans le domaine de la navigation et qui ne connaissait rien du tout de la vie de Kito de Pavant. Je ne peux donc pas juger des termes utilisés et des moments racontés de sa vie. Mais comme c’est une autobiographie je me dis qu’il connait quand même sa propre vie (un minimum quoi haha).

Ce livre conviendra à ceux qui sont passionnés par ce domaine et/ou Kito de Pavant. Mais bien sûr également aux curieux car ce livre a été une sympathique découverte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s