Vina Jackson – 80 Notes de Jaune

P1020573

Je n’avais pas de violon sous la main…

  • Editions : Milady Romantica
  • Prix : 15.90€
  • Pages : 428, 444 avec le chapitre du Tome 2
  • Date de parution : 2013
  • Langue originale / Traductrice : Anglais / Angéla Morelli
  • Ma note sur Livraddict : 13/20

Prisonnière d’une relation en demi-teinte, Summer, violoniste passionnée, trouve refuge dans la musique. Elle passe ses après-midi à interpréter Vivaldi dans le métro londonien. Quand son instrument est détruit, elle reçoit un message d’un admirateur secret. Dominik, séduisant professeur d’université, se propose de lui offrir un violon en échange d’un concert… très privé. 
Dominik et Summer se jettent alors à corps perdu dans une liaison sulfureuse aussi imprévisible qu’excitante. La jolie violoniste laisse libre cours à des pulsions interdites et s’abandonne enfin à la passion, mais elle va découvrir qu’il n’y a pas de plaisir sans souffrance…

Un Sex-Toy Livresque – ça ne se prête pas (dixit une amie)

Je pensais lire un de ces livres faisant le buzz. Mais pas tout de suite, ces livres ne m’attirant pas du tout. Finalement, j’ai lu celui-ci car ma belle-mère me l’a donné. Elle pensait avoir acheté un thriller et je lui ai affirmé que non… Je venais de finir ma lecture alors c’était le bon moment. C’est donc le premier livre que je lis de ce genre. Sûrement en lirais je d’autres et je pourrai, dans ce cas, les comparer !

Ce livre étant édité chez « Milady Romance, Collection Romantica », je m’attendais à avoir un petit côté romantique, tout petit soit-il. J’ai été énormément déçue par rapport à ça. Il n’y a aucun sentiment dans ce roman, tout est bestial et sexuellement technique. Je ne souhaitais pas non plus lire quelque chose de niais mais je pensais y trouver un subtile mélange d’amour et de sexe, qui selon moi, amène à l’érotisme sensuel excitant. J’ai donc attendu plus de 400 pages pour enfin pouvoir lire un sentiment d’amour entre les deux personnages.

J’avais un peu d’appréhension par rapport à ce que j’allais trouver dans ce livre, sexuellement parlant. J’ai été surprise de rire durant les premières pages lors de tentatives d’ébauches de pratiques sexuelles des personnages. [Il avait des mains larges et épaisses, ce qui était dissimulé dans son caleçon devait l’être aussi] C’était d’un ridicule ! Enfin, par la suite, j’en ai conclu que ça allait parfois être comme cela. [il ne fessait que celles qu’il avait dans la peau. Celles qui étaient spéciales] 

Ces scènes ridicules ont contrasté avec la découverte du monde SM, qui m’est totalement inconnu pour ma part, et qui ne m’attire pas du tout. Après chacun sa sexualité et chacun fait ce qu’il veut avec son cul ! Ces scènes ne m’ont pas choquées. J’ai lu ces (longs) passages en étant neutre puisque ça ne me révulse pas et ça ne m’attire pas non plus. Dans un sens, ça m’a paru irréel. Je sais que certaines personnes doivent apprécier ces pratiques et en raffoler,  mais pas moi. Cela ne m’a donc pas intéressée et par conséquent, pas émoustillée ou faite rêver, ce qui aurait dû être le but d’un livre érotique… Peut-être que « pulsions interdites » dans le résumé, aurait dû me mettre la puce à l’oreille… Je ne suis peut-être pas le type de personne ciblé !

A suivre, un gros coup de gueule !

Je peux comprendre que certaines personnes aiment être dominées ou dominer. Qu’importe, chacun fait ce qu’il veut. Mais je ne peux pas du tout concevoir que l’on rapporte cette envie « d’être soumis(e) » à « subir ». Vers la fin, je ne prenais plus du tout de plaisir (déjà qu’il n’y en avait que très très peu) à lire ce livre, déjà à cause des pratiques SM qui ne sont pas pour moi, mais aussi car le personnage de Summer n’y prenait elle non plus aucun plaisir. Elle subit les pratiques sexuelles testées sur elle, elle devient un objet qui ne ressent plus rien et donc ne peut pas faire ressentir quelque chose au lecteur. Cette partie du livre m’a convaincue de parler d’un point qui m’a révolté dans cette lecture : la limite très fragile avec le viol. Surtout à cause de cette phrase : [elle savait qu’il ne cherchait pas à l’attirer dans un recoin isolé pour la violer. Quoique cette pensée ait eu d’excitant] Sérieusement ? Alors ça rajouté aux faits subis par le personnage féminin. Franchement j’adhère pas. En plus de ce point, au début ça parle également que si durant une relation sexuelle, le préservatif n’est pas mis, ohhh ben pas grave, il y a la pilule du lendemain ! NON mais NON ! On ne peut pas lire ce genre de choses au XXIème siècle et encore moins dans des livres vendus en grande surface et édités chez une maison connue !

Ces faits n’ont été relevés que par moi je crois mais ça me tenait à coeur d’en parler.

Si j’étais éditrice, je pense que je ferai attention à ce genre de détails dans un livre car après tout, éditer des livres c’est une sacrée responsabilité. Si le but n’était que de rivaliser avec « 50 shades », ça craint et ça doit être ça. Et si j’étais auteure, je crois que je donnerai mon vrai nom pour assumer un peu ce que j’écris. Car Vina Jackson n’est qu’un pseudonyme rassemblant deux auteurs. Et je n’aurait pas donné comme prénom « Dominik » au personnage masculin, c’est un cliché. Mais bien sûr je ne suis ni auteure ni éditrice donc je sors…

« 80 Notes de Jaune » n’a pas misé sur les sentiments et je pense ne pas être la cible de lecteurs visée. Bizarrement, j‘ai été agréablement surprise par la fluidité de la lecture, j’ai lu ce livre de plus de 400 pages en moins de 3 jours. Je pensais lire un livre typiquement boeuf et j’ai été très surprise de découvrir que ce livre est globalement bien écrit. J’ai également apprécié le fait de pouvoir connaître les pensées autant du personnage féminin que du personnage masculin.

L’aperçu du Tome 2 semble nous proposer davantage de sentiments. C’est ce qui me dit que je me laisserais tenter par la suite, peut-être. Seulement si je ne l’achète pas, car celui-ci non plus je ne l’ai pas acheté. De toutes façons je ne compte pas dépenser de l’argent dans des livres érotiques, trop de buzz.

  • Pour toi ? Si tu es déjà à l’aise avec ta sexualité et n’a aucun tabou
  • Pas pour toi ! Si tu as moins de 18 ans, en début de ta découverte sexuelle et si pour toi l’acte sexuel n’est qu’amour

Je le recommande ? Non. √ A cause de sa limite fragile avec des actes non souhaités et l’allusion au viol.

Publicités

2 réflexions sur “Vina Jackson – 80 Notes de Jaune

  1. meukfla dit :

    Je l’ai lu, par curiosité.
    Alors que j’ai hurlé de rire par passages dans 50 Shades, entre les scènes physiquement impossibles et le style fanfic d’ado qui découvre sa sexualité, honnêtement, 80 Notes de Jaune n’est pas si terrible.
    Bon, je n’étais pas vraiment impressionnée par les scènes, que j’ai également lues de manière complètement neutre, mais au moins l’histoire était un minimum construite.
    Par contre, hors de question que je lise la suite 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s