• Lecture très plaisante, CHRONIQUES

J. Courtney Sullivan – Maine

P1020751

  • Editions : Rue Fromentin
  • Prix : 22€ (Service presse)
  • Pages : 450
  • Date de parution : ce 2 MAI prochain ! (2013)
  • Langue originale / Traductrice : Américain / Camille Lavacourt
  • Où le trouver : Lalibrairie.com
  • Ma note sur Livraddict : 15/20

Pourquoi la vie de famille est-elle si compliquée ? Et comment faire quand la moindre conversation peut déclencher un drame ? 
Les femmes de la famille Kelleher se posent les mêmes questions mais n’y apportent jamais les mêmes réponses. Réunies pour une dernière fois dans leur maison de vacances du Maine, Alice (la grand-mère), Kathleen (la mère), Maggie (la petite-fille) et Ann-Marie (la belle-fille), tentent de vivre ensemble malgré les secrets et les discordes passées. Cet été bouleversera leur existence.

Je souhaite remercier les éditions Rue Fromentin de m’avoir envoyé le deuxième livre de J.Courtney Sullivan et de m’avoir proposé de la rencontrer sur Paris. Malheureusement j’habite trop loin…

Comme je l’ai déjà dit dans la chronique de « Les débutantes », également de J.Courtney Sullivan chez les éditions Rue Fromentin : je suis amoureuse de cette maison d’éditions car l’objet livre est vraiment très beau : la couverture, le papier, l’odeur, la prise en main, etc ! Je ne dis pas cela pour flatter quelqu’un puisque je vous l’avais déjà dit l’année dernière (quand je n’avais aucun contact avec cette maison).

[la mer bleue à perte de vue][le monde s’arrêtait là, et que si vous nagiez suffisamment longtemps, vous tombiez dans le ciel étoilé]

« Maine » est un livre très dense, avec beaucoup de personnages, d’informations et de messages.

Ce livre est découpé comme « Les débutantes » : par personnage. Il y a quatre personnages principaux qui représentent quatre manières différentes de voir la vie/quatre générations. Ils sont mis en valeur par leur nom au début de chaque chapitre : Alice (la grand-mère), Kathleen (la mère), Maggie (la petite-fille) et Ann Marie (la belle-fille). Quatre femmes, encore ??? Oui ! Il ne faut pas oublier que J.Courtney Sullivan est féministe et que la place de la femme dans la société est un sujet important dans ces livres.

Pour vous aider à comprendre qui est qui par rapport à qui, voici un petit arbre :

Mainenoms
Je vous laisse découvrir beaucoup d’autres personnages, très importants aussi !

C’est une lecture assez complexe de part le nombre de personnages et le fait qu’une situation amène à un souvenir. Il ne faut pas s’y perdre. Normalement non et c’est plaisant ! Plaisant car c’est une histoire bien ficelée. Ce sont ces souvenirs souvent très pesants qui sont la cause des situations actuelles, des relations conflictuelles dans la famille Kelleher. Nous plongeons dans des secrets de famille qui hantent de nombreuses personnes encore aujourd’hui; des secrets qui influent sur les générations futures. Quelle famille n’en a pas ?

Un livre plein de vérité…

…autant par ces lourds souvenirs que par les pensées des personnages, leurs regrets, ressentis par rapport aux obligations familiales. L’esprit de famille est un point important dans ce roman. Je pense que tout le monde va se sentir concerné par un point : ne pas aller voir sa grand-mère assez souvent, ne plus rien partager des grands moments d’antan, offrir en attendant des choses en retour, … Ce thème ne peut que tous nous toucher… (et nous faire culpabiliser!)

Personne n’est jamais comme vous le souhaiteriez

Un autre thème : les quatre femmes, car si ce sont des femmes ce n’est pas pour rien. Elles représentent quatre générations de femmes nées à des époques différentes, élevées différemment. Nous pouvons alors observer l’évolution de la condition féminine à travers les années, leurs manières de voir la femme et d’être une femme. Les relations mères-filles sont également soulignées.

D’autres thèmes très importants sont traités : l’alcoolisme, la religion, nouvelle conception du couple, superficialité, condition financière, l’immigration, les origines, le conditionnement, …

Tout comme « Les débutantes », c’est un roman féminin mais pas de chick-lit pour filles. C’est un roman qui met en valeur des sujets plus profonds. J’ai encore adoré l’écriture de l’auteure et l’histoire. Petits bémols : le manque d’attache envers les personnages et la fin, j’aurai tellement souhaité une autre fin. Mais bon.

Petit conseil : si vous n’aimez pas les descriptions, ne lisez pas ce livre, idem si vous êtes sexiste.

Publicités

4 thoughts on “J. Courtney Sullivan – Maine”

  1. Je poste ce commentaire pour te dire que j’aime beaucoup la présentation de ton blog, on s’y retrouve facilement et j’aime beaucoup comment tu présentes tes avis lecture. J’ai eu d’abord le lien de ta chaîne youtube à laquelle je me suis abonnée sur Livraddict 🙂 et donc après forcément je suis tombée sur ton blog ! ^^’

    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire et les autres auxquels j’ai pris plaisir à répondre !
      Je te souhaite également la bienvenue sur la chaîne YT alors 😀 !!
      J’espère que ça te plaira toujours autant de vagabonder dans le coin, en tous cas j’accepte avec plaisir les critiques constructives ! Bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s