Jon Krakauer – Into The Wild

intothewildEditions : Presses de la cité • 245p • 2008 • 19€ (offert) • US – Christian Molinier

Où le trouver : Sur commande en grand format + Format poche disponible

En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité.

Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l’avenir sans surprise. Mais, dès l’obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l’aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d’emprunt avec sa vieille voiture, qu’il abandonnera un peu plus tard.

Il sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s’installer au cœur de l’Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s’improvise pas trappeur, ni homme des bois…

Livre offert par mon amoureux. Je ne pensais pas le lire un jour, par contre je comptais voir le film. Finalement j’ai vu le film et ensuite je l’ai lu ! Alors forcément, la comparaison a été inévitable…

  • Organisation du livre 

Le livre est découpé en plusieurs chapitres qui sont différents lieux visités / Au début de chacun de ceux-ci, une ou plusieurs citations sont reprises : elles proviennent « des bibles » de Chris McCandless : Tolstoï, Jack London, Mark Twain… / Pour s’y retrouver, quelques cartes sont introduites dans le livre, ce qui est intéressant.

Personnellement, les citations soulignées par Chris McCandless, je les lisais en diagonale…

… laissant les circonstances décider de sa vie

  • Points – du livre par rapport au film
  1. L’histoire de McCandless est racontée à l’envers. Le lecteur ne peut pas suivre son aventure comme dans le film
  2. Les citations de son journal sont à la 3ème personne, pourquoi ? Car « Alex » est une autre personne ou erreur ?
  3. L’auteur raconte sa propre expérience entre les pages 163 – 190. Si j’avais eu envie de lire sa vie, j’aurai acheté un livre portant son nom, parce qu’en quatrième de couverture il n’y a pas marqué que le lecteur va être obligé de lire sa vie durant 30 pages ! Il justifie cela en disant qu’il veut montrer que non McCandless n’était pas suicidaire, etc… Je ne suis pas forcément sûre de sa bonne foi. Et il nous sort une phrase à la con en page 190 [… une énigme élémentaire et interdite qui était non moins irrésistible que les doux pétales secrets d’un sexe de femme] WTF ? Mais ça fait quoi là ?
  • Points + du livre par rapport au film
  1. Paradoxalement, j’ai beaucoup apprécié quand l’auteur intégrait d’autres expériences de personnes comme McCandless
  2. Dans le livre, le lecteur est amené à essayer de comprendre la motivation de McCandless, c’est un peu de la psychanalyse
  3. Le lecteur peut lire la vision de ses parents, de sa soeur, des personnes qu’il a rencontrées

Quelques mots : histrionisme (personnalité hystérique pour attirer l’attention et séduire), érémitique (propre à un ermite), anachorète (ermite vivant isolé)

• En Bref •
Ma note sur Livraddict : 13/20

Globalement, le livre est beaucoup moins impressionnant que le film (normal car il n’y a pas les images me direz-vous). Il y a beaucoup de ressentis dans les deux supports mais bien sûr les images apportent une dimension encore plus forte. Le livre m’a surtout donné envie de lire les vraies notes de McCandless, son journal et de voir les photos qu’il a prises. Peut-être qu’un jour, un livre de ce genre sortira ?

Publicités

6 réflexions sur “Jon Krakauer – Into The Wild

    • Noëlline dit :

      C’est vrai que le film n’a pas vraiment d’action… Mais j’avoue l’avoir vraiment apprécié quand même 🙂 Après d’autres personnes autour de moi ne l’ont pas aimé non plus !
      Je trouve que Sean Penn a su tirer le peu de positif du livre pour en faire un superbe film (par rapport au livre…)
      Enfin c’est surtout la possibilité de faire la comparaison avec un film qui tue un peu le livre, car ce dernier est beaucoup plus « théorique » et moins sur les sentiments (même si il y en a quand même). Il ne faut pas s’attendre à relire le film quoi.

  1. nymou dit :

    Superbe chronique, j’avais vu le film il y a un moment et j’en garde pas un bon souvenir, il m’avait oppressé, faudra que je le revisionne par contre je ne pense pas lire le livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s