Hélène Berr – Journal

couv20223826

  • Editions : Tallandier
  • Prix : 20€
  • Pages : 300
  • Date de parution : 2008
  • Ma note sur Livraddict : 15/20

Je n’ai plus le livre avec moi pour le résumé.

Quand j’ai commencé ce roman, dehors il faisait soleil… autant vous dire que j’ai eu beaucoup de mal à le lire et encore plus à écrire cette chronique.

Je note les faits, hâtivement, pour ne pas les oublier, parce qu’il ne faut pas oublier

Le sujet : la déportation des Juifs est, de base, un sujet très poignant. J’ai lu d’autres livres sur le sujet, c’est indéniable. Néanmoins, à travers ce journal, je n’ai pas ressentis tous les sentiments que j’ai pu ressentir dans d’autres livres. C’était trop bien écrit, carré, sans failles. Je ne souhaite pas juger la personne qui a dû écrire ces lignes durant cette période effroyable. Je dis juste que, ce livre n’est pas LE livre à lire en premier pour prendre en plein visage la cruauté de ces faits ! Ceux-ci qui doivent être dans tous les esprits, et bien ancrés pour ne jamais les oublier. Hélène Berr a sûrement souhaité rester fière dans sa démarche de description pour garder en mémoire l’Histoire. Elle savait qu’elle serait lue par des générations futures car c’est ce qu’elle souhaitait : laisser ses écrits.

Comme les hommes sont devenus mesquins en croyant devenir intelligents

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Ce livre est forcément à lire. Déjà parce que ce livre est un document archivé au Mémorial de la Shoah ensuite, et surtout, car ce livre est à respecter. Hélène Berr mérite le respect, elle comme toutes les personnes qui ont été dans sa situation, puisqu’elle n’écrit pas pour que les individus se souviennent d’elle mais, de tout le monde. Hélène Berr est incroyable puisqu’elle arrive tout de même à trouver des points positifs dans le malheur, elle se satisfait de petites choses pour continuer à vivre. Elle observe beaucoup ce qui se déroule, elle pense, raisonne et transmet tout cela dans son journal. Même si nous savons déjà les grandes lignes de ce moment de l’Histoire, s’imaginer ce que ces personnes ont enduré reste encore et toujours poignant. Je me suis imaginée à la place d’Hélène Berr et je ne pense pas que j’aurai eu son courage, sa force mentale…

Nous vivons heure par heure, non plus semaine par semaine

Néanmoins, j’ai été davantage touchée par la lecture de la partie écrite par Mariette Job, fille de Denise Job, soeur de Hélène Berr. Je trouve que nous prenons en pleine face toute la réalité de cette cruauté.

Organisation du livre
P1020816

Pages originales du Journal

Comme le dit le titre, c’est un journal donc à chaque date, elle retranscrit ce qu’elle a vu, vécu. Ce livre est la copie conforme de son journal personnel, c’est pourquoi à certains moments il y a des fautes ou des phrases pas forcément bien construites. Néanmoins, c’est un document extrêmement bien écrit ! Je pensais vraiment qu’ils avaient réécris son journal, mais non. A travers ce contrôle des mots, on comprend son besoin de contrôler sa vie, sa force de pensée. C’est impressionnant. Peut-être au détriment des sentiments (même si forcément, il y en a…!)

Advertisements

2 réflexions sur “Hélène Berr – Journal

    • Noëlline dit :

      Ah ben de rien ! J’avoue que si ma grand-mère ne me l’avait pas prêté, je ne l’aurai pas lu !
      Il est sorti en poche chez Points si ça peut te faire passer à l’achat 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s