Lene Kaaberbol & Agnete Friis – L’enfant dans la valise

  • couv5751034Editions : France Loisirs
  • Prix : non indiqué (prêt)
  • Pages : 403
  • Date de parution : 2012
  • Langue originale / Traducteur : Danois / Frédéric Fourreau

Un petit garçon caché dans une valise et une femme lancée malgré elle dans une course-poursuite…
Quand une amie de Nina la supplie de lui rendre un service, la jeune infirmière accepte : elle doit retirer une valise à la consigne de la gare centrale de Copenhague. A l’intérieur, elle découvre une petit garçon, nu et drogué. Paniquée, Nina tente de joindre son amie. Celle-ci a disparu… Sentant une menace peser sur elle et l’enfant, la jeune femme s’embarque avec lui dans une cavale infernale à travers le Danemark. De quel odieux trafic le petit garçon est-il la victime ? Nina va tout faire pour le savoir… C’est leur unique chance de survie.

Dès les premières pages je n’ai pas accroché. C’est révélateur quand même ! Pourquoi je m’obstine ? Car je ne peux pas abandonner un livre. Mais je l’ai quand même mis en pause pour lire un livre presque coup de coeur (« Un avion sans elle »).  Je l’ai repris et voilà ce que ça donne.

Un pseudo « polar-thriller » qui n’en est pas un car dès le début le lecteur se doute de comment ça va se finir. Ce qu’il ignore c’est juste le « prétexte » utilisé qui explique l’enfant retrouvé dans une valise.

Dans les premières pages, le lecteur découvre les personnages et vous savez, les noms des pays de l’est sont vraiment trop chiants à lire et à retenir. J’ai donc passé presque toute ma lecture à essayer de me remémorer qui était qui et quelle était sa vie car impossible pour moi de retenir les noms des personnages et encore moins le nom des villes... (pourtant avec Millénium, ça allait car tous les noms étaient différents, ici ils sont parfois très proches)

Le style ne m’a pas davantage plu. La lecture n’est pas fluide, il y a même quelques fautes de traduction. L’histoire s’emmêle. Sans compter les paroles crues et homophobes qui, vous serez d’accord avec moi, ne sont pas indispensables (encore moins dans cette histoire!). Autant y aller à fond : il y a également des phrases à la con comme [quand on est trop gros, on se cogne partout] … –‘ ah d’accord.

L’histoire n’est pas vraiment plausible car qui irait foncer dans une aventure douteuse quand une pseudo amie, perdue de vue, avec qui vous avez eu une énorme dispute, vous appelle paniquée pour vous dire que vous « devez sauver des vies » (ou un truc du genre). Perso moi, j’lui aurai demandé de préciser quand même ! Non Nina, elle dit « pas de soucis, je ne sais pas de quoi tu parles, je vais peut-être mourir mais j’suis opée! »

Les personnages sont nombreux et pas forcément très attachants. Il y a tellement de petites histoires autour de différents personnages, que le lecteur ne peut pas vraiment s’attacher aux personnages même à ceux auxquels il devrait (Sigita, Mikas, même Nina). Je pense que les personnages principaux sont Nina et Sigita mais je n’en suis pas sure du tout car il y a aussi Jucas, Jan et Morten que l’on suit aussi souvent qu’elles. Bref, c’est complexe (+ cf difficulté des prénoms)

A la fin j’ai été extrêmement déçue car ça se fini avec Nina et on laisse complètement tomber Sigita, Aleksander et Mikas. Pas compris pourquoi. A priori c’est une saga autour de Nina, peut-être est-ce la raison !

• En Bref •
Ma note sur Livraddict : 12/20

Pas du tout un coup de coeur, beaucoup de mal à le lire, pas d’intrigue, pas de surprise. Je ne le recommande pas forcément. Peut-être est-ce différent si on a lu toute la saga !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s