• Livre dévoré, CHRONIQUES

Marie Minelli – Sexe, mensonges et banlieues chaudes

P1030660La Musardine • 14 € (SP) • 2014 • 179 p

Sara vit à Neuilly avec son fiancé, Amaury de Saint-Sauveur. Entre les brunchs avec ses copines futiles et son boulot à la fondation pour les Femmes du monde, dirigée par sa belle-mère, elle ne se sent pas à sa place et décide de gagner sa liberté. Afin de décrocher le job de reporter TV qui la mènera à l’indépendance professionnelle, elle se fait passer pour une Marocaine vivant en Seine-Saint-Denis. C’est là que son chemin croise celui du mystérieux Djalil… Et si son salut se trouvait de l’autre côté du périph’ ? Peut-elle décemment quitter sa vie confortable à Neuilly pour aller vivre avec ce banlieusard qui ne lui promet rien ?

Une très bonne surprise. Franchement, je ne pensais pas adorer cette lecture, et pourtant… J’ai dévoré ce livre et je n’ai pas pu le lâcher ! Je me suis arrachée le livre des mains pour pouvoir aller me coucher… il me restait 10 pages à lire !!

Dès le premier regard, je suis tombée amoureuse de ce livre, grâce à son format mi rectangle mi carré. La couverture est alléchante et la mise en page est plutôt sympathique ! J’avoue avoir eu un peu peur par rapport à « banlieues chaudes » car je pensais tomber dans un récit dénonciateur, raciste. Loin de là.

Dans « Sexe, mensonges et banlieues chaudes » il y a tout d’abord le mot sexe et du sexe il y en a ! Non en fait, le roman ne se base pas que sur ce point, je dirais même qu’il est minime par rapport à ce que le lecteur peut s’attendre. J’ai trouvé que c’était le bon dosage : quelques scènes de sexe mais de belles scènes de sexe, c’est-à-dire de celles que nous pouvons vraiment imaginer vivre. Je ne pense pas qu’un jour un homme réservera une salle de concert pour que je me touche devant lui avec mon instrument de musique (je ne joue d’aucun instrument…) mais j’imagine davantage une scène bestiale à la 8 miles dans un entrepôt… Vous voyez ? (en même temps Eminem…)

Cette comédie érotique et romantique est un subtile mélange de Gossip Girl et de La Belle et le Clochard, sans les spaghettis, quoique il y a d’autres sortes de nouilles (mauvaise blague)

Par contre, l’humour dans le roman est bien meilleur que mes blagues ! J’ai beaucoup rigolé !

Tout cela en fait une lecture légère mais pas dénuée de sujets intéressants. En effet, le roman traite des gosses de riches obligés de se reproduire entre eux, des lignées toutes tracées, des différences culturelles et sociales etc… Sans pour autant tomber dans la dénonciation (un peu mais pas lourdement).

Pas de point négatif ? Non. Un coup de coeur ? Non. Certes cette lecture a été parfaite pour me détendre et elle m’a emportée mais je pense l’oublier aussi très facilement. Ce qui est certain c’est que ce fût une très très bonne découverte !

• En Bref •
Ma notre sur Livraddict : 14/20

Une lecture qui m’a fait passer un très bon moment ! Lecture très fluide, drôle et pimentée avec quelques points basés sur des sujets plus « importants ». Néanmoins, cela reste dans la catégorie de la chick-lit, en version légèrement sexuelle = je vais l’oublier très vite mais je saurai en regardant la couverture que je l’avais apprécié !

Publicités

1 thought on “Marie Minelli – Sexe, mensonges et banlieues chaudes”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s