Christina Lauren – Beautiful Bastard

P1030745Pocket • 2014 • 317p • offert (concours) • US – Margaux Guyon

Brillante et déterminée, Chloé n’a qu’un problème dans la vie : son boss, Bennett, revenu prendre les rênes de l’entreprise familiale de Chicago après un séjour en France. Trentenaire séduisant, arrogant et égocentrique, il est odieux mais… magnétique. 
Bennett, lui, découvre en sa collaboratrice une jeune femme aussi ravissante qu’exaspérante, et qui n’entend rien sacrifier à sa carrière.
Entre eux, c’est l’affrontement immédiat, mais aussi le désir obsédant, dévastateur. Ensemble, ils vont enfreindre une à une toutes les règles qu’ils s’étaient imposées. A une seule fin : se posséder…

Sexuellement stimulant, certifié sans SM, avec une joli dose de romantisme. Premier tome dévoré en une journée !

J’ai gagné ce livre grâce à un concours organisé par l’équipe de « Au Boudoir Ecarlate ». J’ai participé car sinon je pense que jamais je ne l’aurai acheté. Oh Malheur !

Certes le début commence par un gros cliché à base de « stagiaire/assistante-boss » mais cela s’arrête là. La femme, Chloé n’est pas niaise, elle est intelligente, professionnelle et ambitieuse (non pas de promotion canapé). Bennett semble être l’homme parfait aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur et sexuellement parlant.

C’est une lecture plus soft que d’autres livres surfant sur le genre. Il n’y a pas de SM, le sexe est parfois brute, dans des endroits hors du lit, précipité, haletant mais jamais violent, irrespectueux. C’est vraiment cet aspect du sexe mis en avant qui m’a fait apprécier cette lecture. De plus, dès le début, le lecteur se doute de la fin, des sentiments naissants car tout du long, il y a des petites attentions très touchantes, romantiques qui font que cette lecture est aussi très plaisante, sans être un rassemblement de copulation à chaque instant.

La mise en page joue également beaucoup dans l’appréciation de cette lecture car le lecteur ne suit pas seulement les événements vécus sous l’angle de Chloé mais aussi sous celui de Bennett ! Deux visions, aucune répétition par rapport à l’histoire. C’est dynamique et ça permet de voir les perceptions d’un homme et d’une femme !

Néanmoins, l’histoire semble se ralentir, s’alourdir vers la fin avec beaucoup de longueurs et finalement plus beaucoup de scènes de fesses. Le romantisme tant apprécié au début commence à devenir un peu lourd et l’homme bourru du début commence à devenir niais face à une femme pleine de pouvoir !

Le second tome des histoires de Bennett et Chloé est « Beautiful Bitch » et non « Beautiful Stranger » comme je le pensais car la saga compte plusieurs sous histoires avec des personnages principaux.

Publicités

5 réflexions sur “Christina Lauren – Beautiful Bastard

  1. Gwen dit :

    Trop de vulgarité à mon goût, mais je veux quand même lire la suite 🙂 🙂
    Malgré tout, j’ai été séduite par Bennett 😉 Et puis, je veux connaître la suite de leurs aventures!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s