• Lecture très plaisante, BLA BLA LIVRESQUE, MANGAS, VIE DE LIBRAIRE, VOYAGE

La Pause – librairie Les Saisons à La Rochelle

Durant ces vacances, j’ai enfin pu retourner à un de mes plaisirs : partir à la recherche des librairies indépendantes, acheter un ouvrage au hasard juste en ressentant l’ambiance du lieu et grâce aux avis du libraire.
A La Rochelle, j’ai découvert une librairie spécialisée en BDs et Mangas qui m’a foutue des complexes avec ses rayons d’intégrales, de comics jusqu’au plafond et de mangas tout autour de soi. C’est un endroit pour passionnés !
En me baladant dans les rues, sans savoir où j’allais, je suis passée à côté d’un bouquiniste. Fermé. Puis une librairie est apparue. Les Saisons.

Une librairie très cosy, intimiste avec du parquet et des avis sur les ouvrages. Partout ! Les deux libraires que j’ai croisés doivent lire jour et nuit pour afficher autant de petits mots ! Il n’y a pas des piles immenses de Guillaume Musso mais un exemplaire avec un mot comme si ce seul exemplaire était l’ouvrage à saisir sinon il partira sans que je puisse le lire.

J’ai d’abord repéré « L’ordre des choses » de Jean-François Pigeat mais je n’ai pas osé le prendre. D’ailleurs, je le demanderai ensuite à des libraires de Saumur et de Paris, sans le trouver. Pour finalement le commander dans ma librairie dans l’Est.

Photo prise près d’Angoulême.
« Ma petite fille prend les feuilles en photo »

Je voulais acheter un ouvrage, partir de cette librairie avec quelque chose dans le sac. Je cherchais l’ouvrage que je n’avais pas dans ma librairie, à faire des découvertes.
Mon regard s’est arrêté sur le bac des romans graphiques, mangas etc… et je l’ai vu. J’en souhaitais un avec un avis dessus et son écriture, son enthousiasme m’ont convaincue. Ensuite la libraire est venue de suite me parler quand elle m’a vue le tenir, m’a partagé sa passion, ses connaissances sur cette maison d’éditions.

Un ouvrage qui étonne par son sujet principal. Plusieurs histoires autour de cet art du mimikaki. Il existe vraiment des endroits au Japon pour se faire nettoyer les oreilles, qui s’apparente à un plaisir sensuel/sexuel indescriptible.
Je vous laisse lire cet ouvrage et faire vos recherches sur le mimikaki car c’est passionnant !

Deuxième fois à La Rochelle mais j’avoue ne pas être émerveillée par les portes et le port. Davantage pour la petite rue de la librairie (il y en a une deuxième au bout mais je n’y suis pas allée) et les surprises !
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s