• A lire sans hésiter !!, CHRONIQUES

Sarah J. Maas – Crown of Midnight

P1030546Bloomsbury • 418p • 2013 • £6,99 • VO anglaise • Buy it

Résumé par moi – copie crédit

Couronnée par le diable, liée par le devoir, divisée par l’amour. Celaena Sardothien, assissineuse royale, est l’arme la plus meurtrière du Roi d’Adarlan. Elle doit gagner sa liberté par le sang des ennemis du Roi – mais elle ne peut pas supporter de tuer pour la couronne. Et chaque mort que Celaena feint, chaque mensonge qu’elle dit, exposent ceux qu’elle aime au danger. Déchirée entre ces deux protecteurs – un capitaine et un prince – et la lutte contre une force obscure bien plus grande que le Roi, Celaena doit décider ce pour quoi elle va se battre : sa liberté, son coeur ou le destin d’un royaume…

A la suite de ma lecture du T1 en français de « Keleana l’assassineuse », j’avais lu une préquelle et acheté les deux premiers tomes en VO. T1 que je n’ai pas relu car je l’avais déjà lu en VF… MAIS j’ai lu le T2 en VO et j’en suis fière ! J’ai tout compris (enfin je crois) et j’ai mis un temps « normal » pour le lire !

Je ne vais pas vous parler de l’histoire car ça va spoiler les personnes qui n’ont pas lu le Tome 1. Je vais juste vous parler de mon ressentis.

Suite à la fin du Tome 1, ce début de Tome 2 semble très niais et Celaena vit tranquillement sa petite vie. Ces premières pages sont trop attendrissantes et notre petit coeur ne peut que fondre face à une certaine histoire d’amour ! ET LA ! L’action arrive par un ascenseur émotionnel totalement déstabilisant qui m’a complètement mise à fleur de peau. Je me suis sentie vraiment très mal pour Celaena, pour ce que j’avais adoré juste avant. Dès lors, le contexte de l’histoire de « Crown of Midnight » prend toute son envergure et nous plongeons totalement dans les tourments de ces découvertes incroyables.

Comme le Tome 1, l’histoire est extrêmement prenante  dans ce Tome 2. L’effet « nouveau » reste intacte mais peut-être légèrement moindre (très très légèrement). Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde durant ces 418 pages !

L’histoire est recentrée sur Celaena, même Dorian et Chaol semblent en retrait. L’univers de Celaena, sa vie, son passé, son futur sont au centre de l’histoire de ce livre et j’ai adoré ! Encore et toujours, une héroïne forte et courageuse, dangereuse avec un coeur d’artichaut et une âme torturée. Une héroïne commune de part le besoin de prendre la pilule mais tellement incroyable !

La fin de ce Tome est juste DINGUE ! Elle promet de nombreux rebondissements dans le tome suivant, qui malheureusement ne sort en VO qu’au printemps prochain je crois… Il va falloir attendre 😦

• En Bref • Ma note sur Livraddict : 19/20

Une saga qui tient en haleine et rend complètement addictif à ce monde et aux personnages !

SPOILERS  Mon avis sur la ressemblance avec Harry Potter

Lire la suite « Sarah J. Maas – Crown of Midnight »

Publicités
• A lire sans hésiter !!, CHRONIQUES

Sarah J. Maas – Keleana l’assassineuse T1

P1030066Editions : La Martinière J Fiction • 503 p • 5/09/2013 • 16€ (SP) • US – Anne-Judith Descombey

Où le trouver : Lalibrairie.com
 
L’acheter en VO : Buy it

Au royaume d’Adarlan, seule la secte des Assassins ose encore s’opposer au pouvoir du roi. Keleana, la plus célèbre assassineuse du pays, a été condamnée aux travaux forcés. Pour gagner sa liberté, elle doit combattre dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant quatre années. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir. Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans la cité royale et la jeune fille, pour sauver sa peau, devra trouver des alliés à la cour même du roi. Et jouer de toutes les armes dont elle dispose. Son entraîneur, le capitaine Chaol, et le prince Dorian qui l’a prise sous son aile sont-ils dignes de confiance ? En tout cas, ils ne sont pas insensibles à ses charmes…

Quand La Martinière Jeunesse Fiction a proposé, sur leur page facebook, à 30 blogueurs de recevoir ce livre, j’ai tenté ma chance ! Je leur ai dit cash : je n’ai jamais lu un de vos livres et en plus j’ai d’énormes a priori sur ce style.

J’ai fini la lecture hier et depuis je suis obsédée par cette saga. J’ai lu la première préquelle (disponible ici, gratuitement) et j’ai acheté le T1 et pré-commandé le T2 « Crown of Midnight » en anglais sur le site The Book Depository. Quand je dis que je suis obsédée…

¤

Ce livre m’a tout de suite donné envie de part sa couverture qui me fait penser à un mixte entre Assassin’s Creed (pour le titre) et Devil May Cry (selon le chéri, pour l’image de Keleana). En fait, j’ai un faible pour  les sabres. Par contre, comme le dirait si bien mon chéri, quand je lui parle de Keleana à 1h du mat alors qu’il essaye de dormir : « Mais, euh, « l’assassineuse », ça se dit ? » : mon dictionnaire de 6ème ne connaît pas mais d’après la bible qu’est internet, ça serait un mot datant du 18ème siècle.

Pour continuer dans les références, ce tournoi vous fera forcément penser à Hunger Games. Les concurrents appartiennent au prince, duc, et autres personnes de haute naissance. Ils doivent se rendre à la capitale où ils seront enfermés dans le château du roi et épiés par la haute société durant les combats. Stop, c’est juste un mini soupçon. Bon ok, l’amour triangulaire fait aussi parti du jeu… Le résumé dit tout. Mais c’est amené autrement !

Le triangle amoureux proposé dans ce livre me réconcilie avec cette manie d’en mettre partout, car justement, celui-ci est différent et tout sauf gnan gnan. Keleana n’est pas niaise. Même si ces relations font partie de l’histoire, elles ne s’imposent pas et sont enveloppées dans une histoire globale très bien décrite.

Déjà parce que Keleana est enfin une héroïne digne de ce nom ! Elle est intelligente, belle, forte, courageuse, douée, souriante, déchirée par son lourd passé, grande lectrice (ça c’est un point fort !) et unique. Keleana est également une jeune femme très drôle avec un fort caractère et une vraie femme : oui les héroïnes aussi ont leurs règles ! Son seul défaut serait d’être blonde (ça c’est une brune qui le dit :D), mais cela s’explique sûrement car l’auteure est blonde. Elle est le genre de femmes que toutes voudraient être et que tous les hommes voudraient aimer.

Sauf que notre héroïne ne nous démontre pas tout son talent dans ce premier tome. Il y a pas assez de combats à mon goût : enfin de combats gagnés par Keleana. J’ai davantage eu l’impression que ce tome permet aux lecteurs de comprendre la complexité du personnage de Keleana, du monde d’Erilea (cf carte au début du livre), sa magie et de miser sur les sentiments : amitié-amour-haine… Il y a beaucoup d’émotions dans cette lecture. Je trouve que l’auteure a une manière d’écrire qui nous fait ressentir tous les sentiments des personnages en question. Que ce soit la tristesse quand on en apprend davantage sur le passé de Keleana, la tendresse via les pensées de Chaol ou Dorian, l’amitié avec la Princesse Nehemia, la haine envers le roi d’Adarlan, la peur durant des combats surprenants et l’humour en toutes circonstances. Tous les sentiments sont forts, j’ai quasiment senti une larme couler sur ma joue (mais je me suis reprise lol) tout comme j’ai rigolé en lisant des répliques cinglantes ! Aussi, tous les personnages sont bien pensés, décrits et intégrés dans l’histoire.

• En Bref •
Ma note sur Livraddict : 19/20

Ce livre est le résultat d’un subtil mélange entre tous les points cités ci dessus. Il m’est vraiment difficile de vous retranscrire mon sentiment à cette fin de tome ni comment j’ai vécu cette lecture. Franchement, lisez ce premier tome ! Pour moi, ce livre est un véritable coup de coeur !

Petits points :

  • wyvern est une créature de l’époque médiévale : une sorte de dragon/reptile
  • Dans la préquelle vous lirez un passage (à la fin) qui vous fera penser à la fin du T1 et vous comprendrez lequel des deux personnages est le plus important !
  • Sarah J Maas a commencé cette saga il y a 10 ans, elle avait alors 16 ans. Un travail à saluer !
  • Les traductions françaises des 3 autres préquelles ne sont pas encore prévues – source : Martnière J Fiction, attachée de presse
  • Trailer : (je n’aime pas trop la couverture avec la fille mais cette bande annonce est très bien faite)